le 17/03/2016 à 21:29

Un nouvel article pour mon projet ''THE MAN BEHIND THE HELMET' est disponible, "Incendies'

Parmi les événements dont j’espérais être témoin lorsque j’ai entamé ce projet, deux me tenaient particulièrement à cœur : un incendie et un accouchement dans un camion de secours en route pour l’hôpital. Arrêtons là le suspense, le bébé, à ma vive déception et au grand soulagement des pompiers, n’est jamais arrivé. La mise au monde d’un enfant est une situation qui recèle trop d’impondérables, pour la mère comme pour l’enfant ; en cas de problème grave, les choses peuvent rapidement virer au cauchemar. Restaient donc les incendies, et, pour le coup, nous fûmes appelés plusieurs fois.

Le feu est une entité réellement impressionnante. Une force de destruction primaire, qui dévore tout sur son passage, ou presque. Il se nourrit du mobilier, de la peinture, des produits chimiques, des matières plastiques. En bref, tout ce qui compose notre environnement.

Au départ, je n’ai pas vraiment saisi la passion qu’il inspire à presque tous les pompiers, et surtout l’excitation qu’ils manifestent lorsqu’ils sont appelés sur un incendie. Avant d’y être moi-même confronté, je leur ai posé une multitude de questions. Je voulais vraiment comprendre la raison des étoiles qu’ils avaient dans les yeux quand ils partaient en intervention ou en revenaient, ou lorsqu’ils me montraient des photos de « leurs » incendies. La réponse la plus fréquente était que le feu est le plus important des sujets abordés durant leur formation, qu’il s’agisse de l’entraînement, des cours théoriques ou de la mise en pratique. Et bien sûr, je comprenais cette logique, mais quelque chose me manquait. Ces raisons ne suffisaient pas à expliquer ce que je ...

La suite de l'article et les photos à voir ici...